En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
 
Recherche
 
Fermer
Vous êtes ici :   Accueil » Compte rendu du conseil municipal du 22.12.2016
 
 
Infos Pratique
Nous contacter
Visites

 596019 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Photos
Calendrier
Bienvenue sur le site de Thémis Est-Lyonnais - Ville de Saint Priest

Nous avons créé l’association THEMIS Est-Lyonnais au lendemain des élections municipales 2014. Notre objectif est d’offrir aux San Priods la possibilité d’accéder aux informations qui impactent leur quotidien à court, moyen et long terme. Présents à chaque conseil municipal, mais aussi sur le terrain, notre mission consiste, d’une part à analyser et évaluer les projets et les promesses électorales et ...

Pour lire la suite, cliquez ici. 

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://themis-estlyonnais.fr/data/fr-articles.xml

Conseil municipal du 22 décembre 2016 

En attendant le compte rendu qui sera disponible en Janvier 2017, voici un aperçu…

Invectives, mensonges, dissimulations d’informations, polémiques… volent au secours de Gilles GASCON pour occulter son incompétence en matière de gestion de la ville. 

Gilles_Gascon.jpg

Sur la forme, la séance du conseil municipal du 22.12.2016 avait pourtant bien commencé, avec des échanges directs, mais respectueux du débat politique, jusqu’au moment où le maire Gilles GASCON, a eu l’effronterie de prendre à partie les élus de l’opposition car incapable d’assumer les démissions successives de ses deux 1ers adjoints en moins de six mois. En effet, définitivement amputé de ses deux annexes cérébrales (Catherine LAVAL et Éric FROMAIN), Gilles GASCON use et abuse de mensonges et de polémiques pour dissimuler son ignorance technique et politique.

Ce soir, la pertinence des questions soulevées par les groupes d’oppositions sur le budget primitif ainsi que leur refus de ne pas prendre part au vote pour l’élection de la nouvelle adjointe (LR) en remplacement de la démission de l’ex 1er adjoint Éric FROMAIN, ont mis à mal la crédibilité du maire. En effet, dans la mesure où les élus doivent voter démocratiquement des engagements financiers importants et évaluer dans les meilleures conditions possibles le bien fondé des choix à venir, toutes les questions ont leur importance et leur légitimité.

Chacune des interrogations, des remarques et des propositions présentées par les groupes d’opposition ont été vécues par le maire comme des attaques personnelles. Le maire Gilles GASCON a réagi sous le coup de l’émotion et a laissé éclater sa colère ne laissant plus aucune place au débat. Ce genre d’incident s’était déjà produit en 2014 et 2015. Et pourtant, il existe un règlement pour faire régner l’ordre au sein du conseil municipal ; ce même règlement que Gilles GASCON avait amendé en 2014 pour assurer sa tranquillité politique.

Sur le fond, nous rappelons que la saine gestion des équipes précédentes auxquelles appartenaient Martine DAVID, Daniel GOUX, Corinne DUBOS, Christian BULAND, Willy Plazzi… a laissé à l’actuelle majorité la possibilité de ne pas augmenter les impôts et d’avoir recours à l’emprunt avec une capacité d’autofinancement plus que confortable. Ainsi, malgré la baisse des dotations de l’état, (en moyenne 1.3 M€/an), l’excédent de trésorerie de la ville aurait dû permettre à l’actuelle majorité de financer une très grande partie des travaux de rénovation et de réhabilitation qui étaient programmés sur ce mandat.

Cependant, aucun groupe d’opposition n’a voté le budget 2017 ! Pourquoi ? Aucun investissement structurant n’est prévu dans ce mandat alors que l’excédent budgétaire (plus de 13.8 millions d’euros) aurait permis à cette majorité (LR) d’envisager des projets d’intérêt général et d’une grande utilité publique.

Le poids des charges de personnel dans le budget de fonctionnement (34.17 Millions d'euros) reste très important et supérieur à celui de leurs prédécesseurs (PS). Il nous interpelle particulièrement et il pèsera lourd sur le budget alors que le service rendu aux San Priods ne s’améliore pas. Pour autant, Gilles GASCON et Eric FROMAIN ont augmenté significativement la quasi-totalité des tarifs municipaux en supprimant au passage le « coefficient familial » dans le calcul des prix.

Enfin, l’équipe en place n’a de cesse de critiquer l’héritage laissé par l’ancienne municipalité dirigée par Martine DAVID. Pourtant, contrairement à de nombreuses communes déjà endettées et qui doivent également faire face aux contraintes financières et règlementaires fixées par l’Etat, à Saint Priest, la « réserve » constituée par l’ex-majorité permet à l’équipe GASCON (LR) d’engager des projets pour un avenir plus serein favorisant le social (Les entreprises, l’emploi, la formation professionnelle, le logement, les services publics…), la culture et l’environnement.

Après bientôt 3 ans d’exercice, le bilan de Gilles GASCON se résume à s’inscrire dans la continuité des chantiers initiés par l’ancienne majorité, payer les factures et traiter les affaires courantes. Quelle performance !


Date de création : 24/12/2016 16:25
Catégorie : -


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Finances de St Priest

Métropole de Lyon

Conseil Municipal

Rubriques

Urbanisme

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.