En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
 
Recherche
 
Fermer
Vous êtes ici :   Accueil » Les chiffres de la délinquance sur Saint-Priest
 
 
Infos Pratique
Nous contacter
Visites

 601693 visiteurs

 8 visiteurs en ligne

Photos
Calendrier
Bienvenue sur le site de Thémis Est-Lyonnais - Ville de Saint Priest

Nous avons créé l’association THEMIS Est-Lyonnais au lendemain des élections municipales 2014. Notre objectif est d’offrir aux San Priods la possibilité d’accéder aux informations qui impactent leur quotidien à court, moyen et long terme. Présents à chaque conseil municipal, mais aussi sur le terrain, notre mission consiste, d’une part à analyser et évaluer les projets et les promesses électorales et ...

Pour lire la suite, cliquez ici. 

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://themis-estlyonnais.fr/data/fr-articles.xml

Les chiffres de la délinquance sur Saint-Priest.

Source le Progrès Est-Lyonnais

 https://4.bp.blogspot.com/-wBz6SJuGeCA/WcNezBJfxvI/AAAAAAAAIwM/kOaClnYDf7MFcdj5ySRKoiahVwX2DIUDgCLcBGAs/s640/racaille-menottee.jpg

Même si ces chiffres peuvent surprendre certains habitants faisant remonter un « sentiment d’insécurité », le commandant Boris Dziesmiazkiewiez, en charge du commissariat de Saint-Priest, dévoile pourtant un nombre de faits en baisse de 10,8 % (3 305 en 2016 contre 2 948 en 2017). Source Commissariat de Saint Priest.

  
Atteinte aux biens

Les cambriolages font partie des bons résultats des services de police San-Priods avec 135 faits de moins qu’en 2017. 150 résidences principales ont été touchées contre 223 en 2016 (-32,5 %). Même tendance pour les locaux commerciaux et industriels (-15,3 %), ainsi que pour les caves, boxes et garages (-25 %).

« Cela s’explique notamment par la réunion de sensibilisation à la prévention, organisée en juillet, afin de conseiller les présidents des conseils de quartier, mais aussi par le renforcement des opérations de tranquillité vacances et la mise en place du dispositif “voisins vigilants” à Manissieux et Berliet », précise le commandant Dziesmiazkiewiez.

Autres catégories en recul : les vols avec violence sans arme (47 faits contre 57, soit -17,5 %), les vols avec violence à l’arme blanche (3 faits contre 4 en 2016), les vols d’automobiles et deux roues motorisées (165 faits contre 193, soit -14,5 %), les dégradations de biens privés (-16 %) et les incendies volontaires (-36,4 %).

Seul “hic” : la hausse des vols à la tire (+12 %, soit 12 faits) et des vols à la roulotte (+6,34 %, de 347 à 369 faits). « Cela touche surtout les véhicules utilitaires, notamment autour d’Auchan. Nous avons fait quelques interpellations, mais cela reste compliqué », assure le commandant.

  

Atteinte aux personnes

Là aussi, la roue tourne dans le bon sens avec une décrue générale de -10,1 % avec 445 faits en 2017 contre 495 en 2016, malgré une légère reprise du nombre d’affaires de coups et blessures volontaires répertoriées (+5,8 %, 219 faits contre 207). « Les langues se délient, c’est bien », lâche le commandant.

Autre repli : celui des vols avec violence sans arme : de 57 faits à 47 (-17,54 %). « De bons résultats dus à la présence policière et à celle des caméras », ajoute-t-il. Idem pour les menaces et chantages : 81 faits contre 130 (-37,7 %). Le tout avec un taux d’élucidation élevé : 70,3 % soit 313 faits.

Quant aux atteintes aux personnes dépositaires de l’autorité publique, le nombre d’outrages diminue (18 contre 30 en 2016), celui de faits de violence reste en revanche stable (29 contre 30 l’an dernier). Enfin, nette réduction des escroqueries financières avec -20,24 %, soit 254 faits constatés contre 319 l’an dernier.

  

Stupéfiants

C’est l’une des priorités à Saint-Priest. « Certains quartiers sont gangrenés. Les trafics de stupéfiants génèrent des nuisances dans les halls d’immeuble (bruits, dégradations) et un climat d’insécurité chez les habitants. Nous avons intensifié nos contrôles et cela a porté ses fruits », relate le responsable du commissariat. 

239 interpellations ont été réalisées pour détention et usages de stupéfiants, quatre pour revente et trois affaires de trafic ont été résolues. Soit, au final, 2,25 kg de résine de cannabis saisies contre 898 g en 2016 ; 1,37 kg d’herbe contre 61 g l’an dernier ; 14 pieds de cannabis et 930 g d’héroïne.

« Toutes ces petites prises sont récupérées lors d’interpellations, de contrôles et de visites des parties communes des immeubles. Ces opérations sont concertées, notamment avec les bailleurs sociaux. Cela peut être minime à chaque fois, mais le résultat à la fin de l’année est là », rappelle le commandant.


Date de création : 06/05/2018 20:24
Catégorie : -


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par nessuno14 le 06/05/2018 21:12

Bien, vous êtes sur la bonne voie.


Finances de St Priest

Métropole de Lyon

Conseil Municipal

Rubriques

Urbanisme

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.