Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
 
Recherche
 
Fermer
Vous êtes ici :   Accueil » Gilles GASCON et sa gestion des deniers publics
 
 
Infos Pratique
Député - 13ème Circo.
Visites

 469242 visiteurs

 12 visiteurs en ligne

Calendrier
Bienvenue sur le site de Thémis Est-Lyonnais - Ville de Saint Priest

Nous avons créé l’association THEMIS Est-Lyonnais au lendemain des élections municipales 2014. Notre objectif est d’offrir aux San Priods la possibilité d’accéder aux informations qui impactent leur quotidien à court, moyen et long terme. Présents à chaque conseil municipal, mais aussi sur le terrain, notre mission consiste, d’une part à analyser et évaluer les projets et les promesses électorales et ...

Pour lire la suite, cliquez ici. 

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://themis-estlyonnais.fr/data/fr-articles.xml

Le maire Gilles GASCON dilapide les deniers du contribuable.

276 000 euros HT !

Argent_en_fumeee.jpg

En date du 26 avril 2016, sans étude préalable, sans étude de marché, sans diagnostic, sans réunion d’information, sans concertation avec la population (les contribuables), Gilles GASCON et ses adjoints ont acté la nécessité de reconfigurer le théâtre Théo Argence, d’augmenter significativement la jauge de l’équipement en passant ainsi d’une capacité de 650 places à 1500 places.
  

Lien vers le rapport 12 du 26 Avril 2016 : Rapport 12
  

Au-delà de cette volonté de réaliser ce projet culturel au lieu de répondre aux besoins premiers de la population, notamment celui de construire des écoles et des crèches, Gilles GASCON voulait consacrer près de 18 millions d’euros TTC (12.5 millions HT + les coûts TDC + la TVA) pour :

   

  • mettre en conformité le bâtiment au regard de l’ensemble des normes de sécurité et d’accessibilité ;
  • améliorer les performances énergétiques du complexe à venir ;
  • améliorer les performances scéniques et la jauge d’accueil du public – 1500 places au lieu des 650 existantes ;
  • ravaler les façades du bâtiment ;
  • redistribuer complètement les locaux : espace d’accueil, grande et petite salles de spectacles, pôle administration, locaux communs supports…
  • créer une « galerie - salle d’exposition » ;
  • créer une extension et y implanter un restaurant, une brasserie, etc.

La livraison du projet devait se faire en septembre 2019 pour une mise en service en octobre 2019. Les travaux devaient débuter fin novembre 2017 pour une réouverture en octobre 2019.

Lors de son intervention, Daniel GOUX (PS) rappelait au maire « qu’il existe dans les services de la ville plusieurs études, entreprises entre 2011 et 2014, dont la dernière en date montre qu’il est possible de rénover le TTA et de le rendre accessible pour un coût de 5 M€ TDC (travaux 3.2 M€ HT). Nous sommes bien loin des 12.5 M€ de travaux (c’est-à-dire 18 M€ tout compris) que Gilles GASCON voulait engager. Alors que celui-ci ne cesse de prôner des économies et une gestion rigoureuse des deniers publics, Daniel GOUX le mettait en garde contre un tel surcoût de 13 M€ ».

Plus tard c’est Antoine GALERA (FN) qui reprochait à Gilles GASCON de faire passer ce programme en priorité alors que les besoins de la commune en terme d’écoles et de crèches sont toujours en tension. « Vous n’avez pas souhaité poursuivre la construction d’une école et d’une crèche qui devaient voir le jour à la Cité Berliet en lieu et place de La Ferme. Ce projet était finalisé (voté à l’unanimité le 05/06/2013 délibération n° 13.073) et son coût s’élevait à 14 millions d’euros. Il ne vous restait plus qu’à lancer les appels d’offre.  Nous aurions préféré nous rassembler autour d’une table pour débattre de ce projet d’intérêt général, surtout quand il s’agit de l’avenir de nos petits San Priods. Que des enfants passent toute leur scolarité dans des structures modulaires vous interpelle à peine. Ce ne sont pas des conditions normales d’apprentissage. Mais pour être en adéquation avec votre vision politique de la gestion d’une ville et pour faire table rase du passé, vous êtes resté sourd aux doléances des habitants de la Cité Berliet. Face à la grogne et dans une vaine tentative pour les calmer, vous leur avez proposé la création d’une maison de quartier, ce qui ne répond en rien à leurs besoins immédiats.  Pour autant, à la lecture du rapport 12, votre priorité reste la distraction et l’amusement ».

A cette époque, Gilles GASCON ne voulait rien entendre et était convaincu que les priorités des San-Priods se résumaient à fréquenter des lieux à la fois culturels et de détente. Depuis Catherine LAVAL, première adjointe et en charge de la culture, a démissionné. Deux mois plus tard, son remplaçant Eric FROMAIN premier adjoint à la finance, démissionnait aussi. Au mois de Décembre 2016, Gilles GACON annulait en catimini son propre projet. Cette annulation oblige le maire et donc les contribuables à indemniser les cabinets d’études qui ont travaillé sur ce projet culturel. Quatre cabinets d’études étaient missionnés et chacun d’entre eux a été indemnisé à hauteur de 69 000.00 euros HT. Le maire a donc gaspillé la somme de 276 000.00 euros HT et ce sans vergogne. Ceci démontre son incapacité à gérer les deniers de la ville et son irresponsabilité chronique. En effet, gérer les cordons de la bourse c’est-à-dire l’argent des San-Priods n’est pas un jeu tel que le Monopoly où les erreurs sont sans conséquence. Le maire doit être exemplaire et irréprochable dans ses décisions et dans ses actes.

A suivre...


Date de création : 04/03/2017 19:19
Catégorie : -


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Finances de St Priest

Métropole de Lyon

Conseil Municipal

 ↑  
Rubriques

Urbanisme

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.