Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
 
Recherche
 
Fermer
Vous êtes ici :   Accueil » Incivilité et Insécurité récurrente sur Bel Air
 
 
Infos Pratique
Député - 13ème Circo.
Visites

 398497 visiteurs

 22 visiteurs en ligne

Calendrier
Bienvenue sur le site de Thémis Est-Lyonnais - Ville de Saint Priest

Nous avons créé l’association THEMIS Est-Lyonnais au lendemain des élections municipales 2014. Notre objectif est d’offrir aux San Priods la possibilité d’accéder aux informations qui impactent leur quotidien à court, moyen et long terme. Présents à chaque conseil municipal, mais aussi sur le terrain, notre mission consiste, d’une part à analyser et évaluer les projets et les promesses électorales et ...

Pour lire la suite, cliquez ici. 

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://themis-estlyonnais.fr/data/fr-articles.xml

Bel Air 1 - Tour 102

Des locataires exaspérés dénoncent les incivilités quotidiennes et le climat d'insécurité.

Dans le quartier Bel Air 1 Place Laurent Bonnevay à Saint Priest, Tour 102, les habitants vivent dans un climat d’insécurité croissant et subissent régulièrement des incivilités de la part de jeunes irrespectueux de l’environnement. Un collectif d’habitants s’est saisi de la presse locale « Le Progrès » pour dénoncer les conditions de leur quotidien qui ne sont plus supportables. 

T102_Bel_Air.jpg

Une réunion s’est tenue entre les habitants, Est Métropole Habitat et le journaliste du Progrès au cours de laquelle celui-ci n’a posé aucune question ! Étonnant non pour une personne dont c’est le métier !

Les locataires d’EMH ont fait état de dégradations récurrentes telles que :

  • Porte d’entrée neuve voilée et système de fermeture électromagnétique endommagé.
  • Vitres et miroirs cassés.
  • Boîtes aux lettres détériorées.
  • Système de fermeture des portes d’ascenseur abîmé suite à des coups de pied.
  • Graffitis dans le hall d’entrée.
  • Canettes, papiers et prospectus dispersés dans le hall d’entrée.
  • Porte d’entrée bloquée avec le paillasson.
  • Poubelles vidées dans l’ascenseur.
  • Interphone récent brûlé.
  • Véhicules brûlés.

Interieur_allee.jpg Poubelles_Asc.jpg
Vitre_Allee_Cassee_02.jpg Vitre_Allee_Cassee.jpg
Boites_aux_lettres_deteriorees.jpg Murs_tagues.jpg

  

Notons que les auteurs de ces faits sont connus des services de police et pour autant, ils continuent de sévir. À cette liste s’ajoutent les tapages nocturnes incessants sous les fenêtres des habitations. Cette situation n’est plus acceptable ni tolérable pour les habitants de ce quartier et particulièrement pour ceux qui se lèvent tôt pour aller travailler.

Quelle ne fut pas leur surprise à la sortie de l’article paru dans « Le Progrès » ! Ce quotidien ne mentionnait pas les informations et les faits que les habitants avaient communiqués. Dans la presse locale, le Maire Gilles GASCON s’est défendu en arguant que le nécessaire avait été fait au travers des rondes policières et de l’opérationnalité de la vidéo-surveillance sur ce secteur. Dans tous les cas, les habitants, furieux, contestent l’efficacité du dispositif de vidéo-surveillance en place.

Nous restons convaincus que la police fait son travail, compte tenu des organisations et des moyens que la ville met à sa disposition. De plus, le maire rappelle systématiquement que les effectifs de la police municipale ont été renforcés par une dizaine d’agents, qu’un système de vidéo-surveillance est en service sur le quartier et pour autant les problèmes perdurent voire même s’aggravent de jour en jour et les habitants en souffrent.

Selon les propos tenus par le maire aux résidents du quartier, son champ d’action serait limité, car tout dépendrait du bon vouloir du préfet et du procureur de la république. Cette attitude est pour le moins surprenante surtout quand il s’agit du premier magistrat de la ville.

Pour remédier à cette situation, les habitants exaspérés souhaitent rencontrer tous les acteurs locaux c’est-à-dire le maire, le commissaire de police, le préfet, le responsable d’EMH, …ils veulent que des mesures fortes soient prises dans les plus brefs délais, comme par exemple l’expulsion des familles qui sont à l’origine des problèmes récurrents.

Pour endiguer cette délinquance, des habitants nous ont affirmé que Monsieur le maire, premier magistrat de la ville, « est allé plusieurs fois à la rencontre des fauteurs de troubles pour leur demander leur CV en vue de leur trouver du travail. À ce jour, le maire Gilles GASCON attend toujours les CV de ces individus. » N’est-ce pas le monde à l’envers ?

Les habitants se sont exprimés de la façon qui suit : « face à de telles pratiques, nous comprenons mieux pourquoi les policiers manifestent dans la rue pour dénoncer leurs conditions de travail ». D’autres souhaiteraient que les dégradations soient facturées directement aux responsables de ces actes répréhensibles. Les résidents nous ont confié également qu’une personne âgée a été contrainte de déménager suite à de très nombreuses incivilités de la part de son voisin. Ce déménagement a engendré, pour cette dame, une hausse de 100 euros sur son nouveau loyer. À notre époque, la paix a dorénavant un coût ! Est-ce normal ?

Les locataires des tours 101 et 103 assistent impuissants à toutes ces incivilités. L’ensemble des habitants de ce quartier, désespérés, souhaite l’implantation d’une caméra plus opérationnelle et plus efficace ce qui selon eux n’est pas le cas actuellement. Ils voudraient aussi que les nouveaux arrivants soient soumis à un contrôle de référence renforcé. Selon eux, cette mesure permettrait d’assurer la tranquillité publique, le respect des uns et des autres, le bien vivre ensemble et la sécurité du quartier.

Aujourd’hui, la situation s’est tellement dégradée que des parents ayant une activité professionnelle ne souhaitent pas confier la garde de leurs enfants aux assistantes maternelles vivant dans ce quartier et par conséquent, celles-ci ont de plus en plus de difficultés à trouver du travail. Quelle époque…

Histoire à suivre…

Nb : Les personnes ayant assistées à la réunion sont priées de retourner le courrier CERFA.

Cordialement,


Date de création : 03/12/2016 13:25
Catégorie : -


Réactions à cet article

Réaction n°10 

par perret le 06/12/2016 19:57

Tout simplement gascon n'as pas la carrure qu'il faut pour régler des problèmes de bac a sable. IL va nous ressortir les "grands frères" pour calmer les ardeurs de petits délinquants, "grand frères" payés par la mairie qui ont tous pour la plupart été condamnés a de la prison ferme ou avec sursis ! Les habitants de bel air se sont fait enfumé par les paroles de Gascon .Je voudrais dire si je ne suis pas censuré que Mr André Pozzi s'occupe de certains habitants de bel air, il serai bon de le rappeler, puisque votre site est la pour dire les vérités, bonne ou moins bonne.


Réaction n°9 

par Albert le 06/12/2016 19:49

Poltron ! Gilles Gascon ! Mais non ! Simplement un pas bon ! Qui nous prend pour des cons ! Et nous le regrettons !  Car comme des moutons ! On l’a eu dans le fion ! Demain nous voterons le Front ! n  n  n


Réaction n°8 

par Andre le 06/12/2016 19:18

Bonjour, tout cela est bien. Si j’ai bien compris, pour être entendu et/ou obtenir un emploi, il faut mettre le feu dans les quartiers ou à défaut le bordel ! Cette politique craintive de poltron couronnée de lâcheté consiste à acheter une certaine forme de paix sociale par peur de représailles. Cette pratique démontre une fois de plus que Gilles Gascon n’est pas à la hauteur. Peut-être devrais-je conseiller à mon fils d’arrêter ses études et de « foutre le bordel » dans tout le quartier. Ainsi, il aura plus de chance de trouver du travail. Non mais ! Dans quelle société vivons-nous ? Gilles Gascon est omnibulé par la conquête d’un électorat sur Bel Air et tout ça avec des promesses à la con. A ce jour, son bilan sur le secteur de Bel Air se résume à : RIEN ! Du vent, des promesses, des compromissions… Ceci démontre le peu de considération dont le maire fait preuve à notre égard ! Nous les habitants de Bel Air ! Si toutefois il vous prend l’envie de chercher Gilles GASCON sur Saint Priest, rassurez-vous, vous ne le trouverez pas sur Bel Air. Allez voir du côté du village, il vit très bien à nos frais avec les siens !!! Mais pas de panique, lorsque les dates des élections municipales 2020 approcheront, il « repointera » son cul dans le quartier pour nous ressortir sa phrase fétiche « moi aussi j’ai habité Bel Air lorsque j’étais petit ». Il essayera une fois de plus de nous prendre pour des demeurés, et certains d’entre vous voteront encore pour lui ! Et bien moi, non merci une fois ça suffit ! cry  cry  cry


Réaction n°7 

par perret le 05/12/2016 07:17

Bonjour a tous. C'est quoi ce délire ? Le maire Gascon veut trouver du travail sur la commune a cette bande de rebuts de la société qui pourrissent la vie des habitants à longueur de journée et de la nuit. Qu'il trouve du travail a des personnes méritantes, pour les récompenser oui ! Au moins on est sûre que ces personnes seront se tenir au travail et qu'elles ne seront pas une plaie pour leur patron et leur collègues de travail, comme cela se passe dans certains postes géré par la mairie de  St Priest (avec des responsable mort de trouille qui n'oses pas se plaindre du comportement inadmissible de certains salariés). Un maire qui veut trouver du travail à des gens qui détruisent le mobilier urbain, qui agressent impunément des personnes âgés, qui sont à l'origine des nuisances sonores, qui cambriolent, qui rackettent, et j'en passe... on est ou là ? Je n'ose pas croire cela. Je reste persuadé que ces rebuts de la société partent en vacances l'été a la mer tous frais payés par la mairie, l'hiver au ski, qu'ils touchent ,ou leur parents touchent toutes les aides sociales de la mairie, qu'ils ne paie pas de loyer, pendant ce temps la les victimes qui sont agressées, insultées, menacées etc..n'ont droit a rien ! Et le journaliste local qui ne relate même pas dans son minable article les faits concrets, lui aussi a peur ? J'appel les habitants a se dresser contre ces rebuts de la société qu'ont ne peut même pas qualifier de voyous, tous juste des drogués ou je ne sais quoi qui un jour ou l'autre vont se retrouverons entre délinquants en prison. J'appel le maire, a organiser une réunion avec les parents de ces tarés pour les mettre devant leurs responsabilités et si cela a déjà été fait qu'il leur supprime toutes les aides que les bons citoyen eux,non pas et leur fasse payer la note de leurs délits.


Réaction n°6 

par Christine le 04/12/2016 21:07

Ne soyez pas aussi dur avec vous-même, vous faites partie, hélas, de toutes ces personnes qui ont voté Gilles Gascon par dépit. Maintenant, vous savez ce qu’il représente, une « quenelle », une spécialité lyonnaise d’apparence sans consistance, flasque et sans cervelle ! À l’image du correspondant du journal "Le Progrès" qui, pour des raisons qui lui appartiennent, minimise considérablement la situation sur Bel Air dans son article. Je trouve cette pratique honteuse, malhonnête et choquante.  


Réaction n°5 

par Fredo le 04/12/2016 21:04

Bonjour Murielle, bien que vos propos me vexent un peu, soyez rassuré, vous n’étiez pas la seule à lui avoir fait confiance. J'ai aussi fait parti de ces "moutons" qui ont été abusés. Comme vous, je pensais que Gilles Gascon allait faire bouger les choses ! Aujourd’hui, c’est pire qu’avant ! Tous les jours, après ma dure journée de travail, je dois supporter tous ces désagréments et j’en peux plus ! Gilles Gascon n’a aucune volonté, sauf celle d’organiser régulièrement de grands buffets pour ces amis à la fin de chaque conseil municipal ! Le bling-bling avec nos impôts, il n’y a que ça qui compte. Quelle honte !


Réaction n°4 

par Murielle le 04/12/2016 21:03

Bonsoir, quand est-il des promesses de « Gascon » concernant la résolution des problèmes que nous, habitants de Bel Air, rencontrons au quotidien ? Gilles Gascon a souvent décrié ces situations en 2014 lors de la campagne pour les élections municipales ? Aujourd’hui, rien ! Que du vent ! Ceci s’adresse à tous ces imbéciles qui ont cru en lui et qui ont naïvement voté pour lui ! Et j’en ai fait parti !  cry  cry  cry


Réaction n°3 

par Jedusor le 04/12/2016 10:32

Ce qui gêne beaucoup plus les habitants de ces quartiers, ce sont les incivilités, le vandalisme et la délinquance qui sévissent en permanence. Il y a quelques temps de cela, deux racailles s'en sont pris à une dame de plus de 60 ans. Ils se sont arrêtés à son niveau pour la menacer en lui disant "On va te niquer ta mère". Il y a également l'incivilité routière, les feux rouges grillés ou les sens interdits pris à contresens, les cambriolages dans les magasins, dans les maisons, dans les appartements… Les beaux discours n'ont plus leur place M. GASCON !!!!


Réaction n°2 

par Maxime le 04/12/2016 10:22

Si on vit mal dans nos quartiers, c'est en partie à cause de la délinquance mais surtout parce qu'on est abandonné ! y


Réaction n°1 

par Garcia le 04/12/2016 10:13

La critique lui était facile (Gilles Gascon) lorsqu'il  s'agissait de "taper sur la gueule" de Martine David en période électorale, mais aujourd'hui quand est-il de son art à ou de sa capacité à résoudre les problèmes ? Rien ! Les actions du maires se résument à des polémiques, des investissements qui ne règlent pas les vrais problèmes et des fanfaronnades pour essayer de "se faire aimer". Pauvre ville ! A l'instar de San Priods qui ont préférés quitter la ville, pour notre part, nous préférons rester pour le sanctionner en 2020 ! ! ! mad  mad  mad  mad  mad mad


Finances de St Priest

Métropole de Lyon

Conseil Municipal

 ↑  
Rubriques

Urbanisme

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
 
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.